Accueil
Militaria & Red Dot
Warsoft
Vidéos
FAQ
Uniformes
Reconstitutions
Maquettes
Mes Répliques
Mes partenaires
Me Contacter
 




Visites depuis le 23/09/2014 :
compteur gratuit

L'Instant Neo035 - Bazooka M9A1 Zeta Lab

Le Bazooka M9A1 Zeta Lab, un aperçu objectif

Avant de commencer cette analyse, il y a un premier problème qui apparait : Zeta Lab n'existe plus. Donc cette analyse est déjà démodée avant même que j'aie fini de l'écrire !

 

Mais rassurez-vous ! Il existe, depuis peu, un nouveau modèle de Bazooka M9A1, vendu actuellement par eHobbyAsia. Le Bazooka M9A1 est sorti chez Zeta Lab (dont le revendeur principal était Airsoft Panda) en 2009, et a été fabriqué à peu d'exemplaires (à ma connaissance). Il est d'ailleurs rapidement tombé en rupture de stock, malgré ses 400$ +200$ de frais de port et de douane, qui ne le rendait pas forcément accessible à tout le monde.

Son poids ? 7,7kg ! D’où les frais de port assez important ! Ceci dit, la boite n’est pas très volumineuse, car ce bazooka est séparable en deux parties d’égale longueur.


Les deux parties peuvent se solidariser par des fixations spéciales, le tout complété par un petit loquet équipé d'un ressort.

Ainsi, une fois les deux parties solidarisées en position « transport », il n’y a aucun risque que les deux tubes se détachent.

Pour faire fonctionner ce bazooka, il faudra utiliser une grenade de 40mm (une est fournie avec de mémoire), qui sera à insérer dans un « canon interne », permettant de fixer la grenade et la mettant en face du mécanisme de percussion.

Sur le bazooka M9 A1 original, la mise à feu de la roquette se faisait à l’aide d’un magnéto : une étincelle provoquée par la pression de la détente, reliée à un mécanisme que nous pouvons retrouver dans les briquets d’aujourd’hui, déclenchait le départ de la roquette, qui était branchée lors de son introduction par le pourvoyeur.

Sur la version airsoft, la partie arrière du tube permet d’introduire une (fausse) roquette, mais vous ne pourrez faire ressortir la roquette par l’avant, le mécanisme de détente obstruant l’avant du tube arrière. (Vous arrivez à suivre ?)

Je trouve deux inconvénients à ce bazooka : Tout d’abord, la grenade est placée au centre du bazooka, et ses 96 billes seront dirigées dans le sens du tube. Certes, cela guide les billes, mais la portée est d’autant réduire que le tube est grand, vu que la grenade part au niveau de la tête du tireur, et non au niveau de la bouche du tube, comme c’est le cas sur la nouvelle version vendue par eHobbyAsia. Les billes pourront alors atteindre une portée de plus de 20m, comme c'est le cas sur le Bazooka Zeta Lab !

Introduction de la grenade dans le tube interne (qui n'est pas fixé pour permettre l'utilisation en reconstitution)

Nous pourrons équiper notre bazooka d'une bretelle en toile, initialement prévue pour le Garand. C’est la bretelle qui a été choisie, et qui vous permettra de facilement transporter votre bazooka une fois celui-ci configuré en position "transport".

Ne comptez pas transporter votre lance-roquettes en position longue, ses 1m55 de tube sont très handicapant dans les mouvements !


On note la bretelle de Garand qui permettra de transporter l'ensemble sous le bras, ou en bandoulière.

Le deuxième inconvénient que je lui trouve est le tube présent à l’intérieur de la partie avant. Non visible depuis l’extérieur, ce tube sert à caler la grenade et est de couleur blanche. J’ai repeint la partie visible en vert (même si la peinture s’enlève très rapidement), car une fois le bazooka mis en mode transport, alors le tube sera visible. Il pourra même se désolidariser, vu qu’il n’est pas fixé.

Les amateurs de reconstitution pourront donc utiliser le bazooka sans utiliser le tube interne !

L’insertion de fausses roquettes est possible, mais j’ai dû rajouter des encoches (à la lime) sur les ailettes des miennes, afin que le système de verrouillage, équipé d’un ressort que j’ai changé pour un ressort plus dur (j’ai pris un bout de ressort d’AEG !), puisse s’y accrocher, bloquant ainsi la roquette à l’intérieur du tube.


On notera le ressort, qui a été remplacé par un plus raide.

Ne comptez pas transporter cette roquette si elle est insérée, elle tomberait tout de même à la première grosse secousse. I Pour manipuler cette bête de manière réaliste, il vous faudra un pourvoyeur, qui transportera vos roquettes supplémentaires, et pourquoi pas vos grenades de 40mm en rab.

Un travail d’équipe sera alors nécessaire, accroissant le réalisme de la bête. Mais ne comptez pas ajouter des accessoires sur le bazooka, ce sera très difficile (et purement de la faute de goût !) d’ajouter un rail pour y placer une go-pro par exemple !

Go-Pro : ami ou ennemi de l'airsofteur ?

Depuis quelques années, la Go-Pro devient le meilleur ami de l’airsofteur. Baladez-vous, une fois encore, sur YouTube, et vous verrez le nombre de parties filmées que vous pourrez trouver sur cet hébergeur de contenus vidéo.

Mais la Go-Pro est-elle vraiment le meilleur ami de l’airsofteur ? Il y a de nombreux avantages et inconvénients, je vais les lister ici de façon exhaustives, et en étant le plus objectif possible, tout en sachant que je ne possède pas ce petit bijou !

Le premier avantage est de pouvoir filmer ses parties, que ce soit grâce à un support sur la réplique ou sur le casque. Ainsi, vous pourrez immortaliser vos meilleurs moments, en étant rassuré de la qualité : une go-pro qui tombe, si elle reste dans sa protection, ne sera pas cassée. Elle sera étanche également.

Le prix reste accessible pour la plupart d’entre nous (si vous faites de l’airsoft, vous aurez les moyens de vous payer une go-pro à la place d’une nouvelle réplique), et elle est facilement customisable. Et l’application permettant de la gérer en wifi depuis son smartphone/sa tablette est tout simplement géniale, le contrôle à distance permettant de lancer une vidéo sans avoir à appuyer physiquement sur le bouton.

Enfin bref, je ne vais pas faire plus de pub, je ne suis pas sponsorisé, et faire de la pub gratos, ce n’est pas dans ma ligne éditoriale !

Mais ce qui m’étonne toujours autant, c’est de voir des Highlanders, voir même des mecs de mauvaise foi, qui vont insulter à tout va, alors que les parties d’airsoft sont filmées par un joueur sur deux (en moyenne), et que tout manquement aux règles de sécurité/fair-play seront affichées en clair sur YouTube ensuite… Et certains joueurs s’étonnent d’avoir rapidement des réputations de merde… A un moment, il faut juste savoir se poser les bonnes questions et se dire « je suis filmé, ma réputation vaut-elle le coup de perdre un peu de temps à retourner au respawn ? »

C'est à vous seul de faire ce choix.

Mais une question que je me pose : qui, sincèrement, regarde les vidéos de parties filmées à la go-pro jusqu’au bout ? Personnellement, je n’ai jamais réussi à tenir plus de 5 minutes… Il est difficile de ressentir l’adrénaline d’une partie devant un écran d’ordinateur, et surtout arrive forcément un moment où on se fait un peu chier de voir un mec ramper. Bien sûr, je généralise.

Après il y a ceux qui ont 5 caméras sur eux et qui vont rendre le simple départ d’une bille très épique. Ou qui vont essayer en tout cas. Mais éclaircissez-moi ma lanterne :

A QUOI CETTE VUE SERT-ELLE ?

Parce qu’à part flatter l’égo du joueur, qui peut voir ses « jolis » yeux en replay, je ne vois pas du tout l’intérêt. Surtout que sur cette vue, nous voyons clairement que la Go-pro 2 filme la Go-pro 1. Mais cela ne fait que me confirmer que l’airsoft est un milieu où les égos se battent entre eux lorsque le fair-play dirait d’être tous soudés ! N’est-ce pas pour cela que nous avons autant de conflits sur les forums d’airsoft ? Je ne compte plus le nombre de personnes (capables de rien la plupart du temps) qui m’ont fait des remarques en public pour se sentir exister, et me dire après « ça va la grosse tête ? » Résultat, ce sont ces gens qui font perdre la passion à ceux qui sont plus investis qu’eux.

Mais c'est, une fois encore, un autre débat.

Voici une autre photo du même joueur que précédemment présenté :

Deux go-pro à nouveau, avec une fixée au bout d’une perche, donnant une image à 45°, allant du bout de la réplique (lorsqu’elle n’est pas trop longue) jusqu’à l’arrière de la tête (en gros). Encore une fois, le but est de montrer la tête du joueur, et non la cible qu’il veut toucher, vu qu’il y a déjà la go-pro sur la tête pour ça.

Mais quel est l’intérêt d’avoir pareil angle ??! La vue à la troisième personne n’a ici aucun intérêt vu qu’on ne sait pas où le joueur va et sur quoi il tire… C’est certes un moyen de se démarquer, mais c’est encore une fois pour montrer quelle importance le joueur pense qu’il a par rapport aux autres de la même communauté. Filmer les autres joueurs ne l’intéresse pas, son image passera mieux à l’écran que les autres.

On va ajouter à ces images une musique bien boom boom, du Hard Rock en règle générale, à grand coup de guitare électrique, ou même du métal, et vous voilà dans une vidéo dans laquelle il ne manquera que les demoiselles en bikini et les grosses voitures. De quoi plaire à la plupart des airsofteurs présents sur YouTube, donc amasser des vues et…

Générer de l’argent grâce à ça ! On en revient à mon article précédent, ou comment monétiser et rentabiliser ses parties d’airsoft ! Je suis sûr que pour certains vidéastes, lorsqu’une partie d’airsoft est annoncée, ils pensent à leurs statistiques de Google Analytics avant de charger leurs batteries… Ajoutons à cela la venue d’une célébrité quelconque, alors là c’est jackpot pour le nombre de vues !

Toujours pas convaincu que la Gopro fait un carton?

N’est-on pas en train de perdre cet esprit bon enfant qui est la base même de la partie d’airsoft ? Du fait d’être fair-play par respect pour l’autre (et non par peur d’entacher sa réputation suite à la vidéo), au fait de passer du bon temps (et non par pur intérêt pour récupérer quelques euros suite à des vues sur la vidéo), sans se prendre la tête avec les autres (et non vouloir les écraser avec les caméras orientées vers le joueur qui filme, plutôt que vers les autres coéquipiers) ?

Toutes ces questions ont une réponse hélas, et les nouvelles technologies ne vont jamais arranger ça, avec la vue prochaine, sur le marché, du drone qui vous suit partout à l’aide d’une balise GPS sur une montre. Ainsi, vous serez filmé vu du dessus pendant toute la durée de vol du drone…

Ou sinon il y a l’équipe de tournage à mettre dans le sac à dos, pour remplacer la perche go-pro…

Je tiens à préciser que les photos de l'airsofteur sont prises comme exemple uniquement, je n'ai aucun grief contre cette personne que je respecte, je caricature plus que je ne condamne!



Site réalisé par Neo035, tous droits réservés, images, vidéos et textes. Toute reproduction partielle ou complète est interdite. Dernière mise à jour: 13/05/2016